Le forum de Brasparts

Bienvenue sur le forum de Brasparts
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Sujets similaires
Derniers sujets
news

Partagez | 
 

 Saint Rivoal en 1901 -présentation -, ..., le bourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Saint Rivoal en 1901 -présentation -, ..., le bourg    Sam 16 Juil - 20:11

Saint Rivoal


De la même manière que Brasparts, j'ai laissé l'âge enregistré lors du recensement et rajouté les dates connues concernant chaque personne. Les saints-rivoaliens morts pour la France sont également marqués en gras, et les enfants décédés avant la Grande Guerre en italique.
Il m'a semblé tout particulièrement intéressant de joindre à ces listes les commentaires éclairés de Jean Le Crann, aujourd'hui disparu, qui fit de Saint-Rivoal le sujet de son Mémoire de Maîtrise d'Histoire Contemporaine. Ces extraits sont publiés avec l'aimable autorisation de son épouse.
A noter que l'ouvrage peut être consulté à la bibliothèque de Brasparts.
Jean avait pris soin de dresser le “portrait” de Saint-Rivoal en suivant le cheminement du recteur de l'époque : faire le tour de la paroisse avant de revenir près de l'église et finir par “le morceau de choix”, le bourg lui-même ...Je vais donc le suivre dans ce cheminement ...


Présentation de Saint Rivoal


“Les villages constituent un réseau d'habitat assez dense pour un territoire à priori peu hospitalier... L'habitat se groupe à flanc de colline sur le replat qui succède aux premières pentes, abruptes et peu accueillantes de la vallée. Celle-ci, du fait de son atmosphère humide et de ses terres spongieuses, a toujours constitué une zone répulsive. Seuls les meuniers, étant donné les contraintes de leur profession, s'y sont installés.
Les ruisseaux, qui délimitent un certain nombre de plateaux (run), déterminent par la même occasion des groupes de villages. Dans le dialecte local, on les appelle “koste” (le côté), mot qui évoquait primitivement l'idée de pente, de flanc de coteau, mais que les habitants de Saint-Rivoal ont appliqué par extension à la notion de portion du territoire.”

A. La rive gauche du Rivoal. (Tu Brasparz)
Les villages s'y répartissent en deux groupes :

le Koste Kergombou au Sud, comprend KERGOMBOU, GWAS AL LUDU, PENN AR FAVOT

le Koste Lost ar Hoad, au Nord., comprend egalement trois villages : LOST AR HOAD, STUMENVEN, STANK AN NE




B. La rive droite du Rivoal : plus étendue que la rive gauche, car la montagne s'y écarte de la rivière, elle rassemble les trois quarts des habitants de la paroisse.

le GORRE (l'en-dessus) “à savoir l'étendue comprise entre le Rivoal qui, dans son cours supérieur, prend l'appellation de Ster Boudenna, et son premier affluent, la Ster Gwarini, qui vient y confluer au-dessus du bourg de Saint-Rivoal. Traditionnellement, celui-ci ne fait pas partie du Gorre, en tant que chef-lieu et comme tel investi d'une particulière dignité.” Au début du Xxème siècle, le Gorre comprenait 8 villages : GWARINI, PONT SALAUN, LINGWE, GERNEVE, ROKINAC'H, PENN AR GWARIMI, TY BERON, BOUDENNA, KORN KAMM et TY SANT MIKÊL

le KOSTE PENN AR GUER : “une croupe très arrondie sépare les rivières de Gwarimi et de Bodengar, le Kost ar Rouz, du moins appelle-t-on ainsi le flanc de côteau qui regarde vers le bourg. Les villages se sont implanntés à une centaine de mètres derrière la ligne de partage des eaux, au-dessus de la Ster Bodengar. Il comprend trois villages : LANN AR MARROU, PENN AR GER, BODENGAR.”

le KOSTE GLUJAU (en Lopérec) : bien que de tous temps, les habitants de cette partie se soient toujours considérés comme faisant partie de Saint-Rivoal, et bien qu'il fasse partie de la paroisse de Saint-Rivoal, le Koste Glujau appartient à la commune de Lopérec. Il n'apparaît donc pas dans le recensement de 1901, mais si par la suite certains sont intéressés, nous pourrons y revenir ...



C. Les moulins

D. Le Bourg de Saint-Rivoal




Dernière édition par Patrice Ciréfice le Ven 4 Nov - 8:33, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Kergombou   Mer 20 Juil - 7:30

KERGOMBOU "est situé au pied du Roch ar Garreg, rocher qui se dresse au-dessus de la chaîne méridionale de l'Arrée, face au bourg de Saint-Rivoal. Selon le recensement de 1901, Kergombou comptait alors 8 feux pour 41 habitants" :

Alain Abgrall, cultivateur, 50 ans, originaire de Saint Sauveur (1852)
son épouse, Annette Pichon, 49 ans (1853)
leurs enfants : Yves (25 ans, ouvrier agricole), Marie (21 ans, ménagère), Jeanne (16 ans)

Jacques Broustal, cultivateur, 41 ans (1859)
son épouse, Jeanne Guillerm, ménagère, 41 ans (1859-1929)
leurs enfants : Marie (17 ans, ménagère), Henri (15 ans), Pierre (10 ans)
le grand-père, Nicolas Broustal, 67 ans (1834-1906)
Jean Yvinec, domestique et ouvrier agricole chez Jacques Broustal, 46 ans (1854-1922), veuf de Marie Catherine Le Guillou

Jean Golias, cultivateur, 60 ans (1842-1915)
son épouse, Jeanne Pichon, ménagère, 53 ans (1844-1913)
leur fils, Yves, 18 ans
leur gendre, Yves Bras, ouvrier agricole, 30 ans (1870-1928)
son épouse, Marie Golias, ménagère, 22 ans (1879)
leurs enfants : Yves (4 ans), Jean (3 ans), Jeanne (2 ans)

Jean Martin, cultivateur, 29 ans (1871-1955)
sa belle-mère, Marie Anne Belc'h, 61 ans (Brasparts 1835-1914)
René Bras, domestique et ouvrier agricole chez Jean Martin, 17 ans (1885-1951)
Pierre Yvinec, domestique et ouvrier agricole chez Jean Martin, 38 ans (1862-1914)

François Ollivier, cultivateur, 29 ans (1871)
son épouse, Jeanne Morvan, ménagère, 24 ans (1876)
leur fils Yves (2 ans)
Jean Patrom, domestique et ouvrier agricole chez François Ollivier, 36 ans

Yves Ollivier, cultivateur, 67 ans (1835-1908)
son épouse, Jeanne Pichon, ménagère, 70 ans (1832-1915)
leur fille Marie, 32 ans, ouvrière agricole (1862)

Olivier Patrom, cultivateur, 34 ans, originaire de Lopérec ?
son épouse, Marie Mével, ménagère, 29 ans
leurs enfants : Anne (9 ans), François (7 ans), Jacques (4 ans)

Yves Pichon, cultivateur, 28 ans (1872-1937)
son épouse, Marie Labous, ménagère, 25 ans (1875-1926)
leurs enfants : Charles (2 ans), Marie (6 mois)
Louis Gourvest, domestique et ouvrier agricole, 23 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Gwas al Ludu   Jeu 21 Juil - 19:00

GWAS AL LUDU (Goas Al Ludu, Goasanludu 1682), “le ruisseau de la cendre : lavait-on autrefois le linge avec de la cendre dans le ruisseau ou exerçait-on sur ses bords le métier de charbonnier ? Gwas al Ludu ne comprend en 1901 qu'une famille très réduite : 3 personnes seulement.”

Yves Picard, cultivateur, 59 ans (1842-1906), veuf de Marie Catherine Le Bras
ses enfants : Jean (20 ans, ouvrier agricole), Jeanne (20 ans, ménagère)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Penn ar Favot   Sam 23 Juil - 19:33

PENN AR FAVOT (Penn ar Faouet, Penafavet 1682, Penafavet 1684, Penanfavot 1704, Penafavec 1704, Penarfavet 1711, Penanfaouet 1713, Pennafaouet 1713) “le bout de la hêtraie” : “situé au-dessus de l'à-pic du défilé qui porte ce nom, c'est un village que les landes et les bois entourent de toutes parts. Et pourtant cinq familles y vivaient, soit 20 personnes en tout.”

Jean Broustal, cultivateur, 39 ans (1862-1906)
son épouse, Anne Mignon, ménagère, 38 ans (1873-1964)
leurs enfants : Anne (4 ans) et Jeanne (1 an)
la grand-mère : Françoise Cariou, 63 ans (1832-1915), veuve de Guillaume Broustal

Yves Guillou, cultivateur, 32 ans (1862-1943)
son épouse, Marie Martin, ménagère, 31 ans (1870-1907))
leurs enfants : Yves (8 ans), François (7 ans), Marie (4 ans)
le grand-père, Jean Martin, 63 ans (Brasparts, 1835-1906), veuf de Catherine Mével

Nicolas Severe, cultivateur, 39 ans
son épouse, Anne Martin, ménagère,
Annette Martin, domestique, 42 ans (1859-1930, ?)

Jeanne Martin, 70 ans (1831-1913), célibataire

Yves Martin, cultivateur, 35 ans (1868)
son épouse, Marguerite Rivière, ménagère, 34 ans, originaire de Saint Cadou (1867)
leurs enfants : Catherine (1 an), Marie (2 mois)
la grand-mère : Marie Manach, 58 ans, originaire de Sizun (1844-1902), veuve de Gabriel Rivière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Lost ar Hoad   Mer 27 Juil - 19:26

LOST AR HOAD (Losancoat 1682, Lostarcoat 1713) “(l'extrèmité du bois, littéralement “la queue du bois”) s'abrite à l'ombre du Roch Beg Hir (le rocher à la longue pointe). Au début du siècle, une seule famille de 9 personnes y habitait.”



Jean Louis Alain, cultivateur, 57 ans (1843-1929)
son épouse, Marie Broustal, ménagère, 57 ans, originaire de Lopérec (1843-1910)
leurs enfants : Jean (31 ans, ouvrier agricole), Nicolas (28 ans, ouvrier agricole), Marie (20 ans, ménagère),
leur fils “Jacques” (Jean à l'état-civil) (29 ans, ouvrier agricole) (1869)
son épouse, Marie Anne Mével, ménagère, 25 ans (1876)
leurs enfants : Jean Louis (4 ans) et Nicolas (4 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Stumenven   Mer 3 Aoû - 18:24

STUMENVEN (Stumenguen 1630, Stumenven 1682) “est un village de taille moyenne qui domine Lost ar Hoat. Il commande la route qui mène de Saint-Rivoal à Brasparts, et franchit la chaîne sud de l'Arrée par le seul col existant. Stumenven comptait 5 feux et 31 habitants.”

François Baron, cultivateur, 38 ans, de Ploudiry (1863)
son épouse, Jeanne Nicolas, ménagère, 28 ans (1858-1907)
leurs enfants : Catherine (13 ans), Jean Marie (8 ans), Marie (8 ans), Charles (6 ans)

Charles Broustal, cultivateur, 24 ans (1876)
sa mère, Marie Broustal, ménagère, 54 ans (1847-1912)
sa soeur, Marie Yvonne Broustal, 9 ans
son oncle, François Broustal, 61 ans, ouvrier agricole (1847-1913)

Louis Floc'h, cultivateur, 40 ans (Brasparts, 1860)
son épouse, Marie Broustal, ménagère, 30 ans (1869)
leurs enfants : Marie Anne (8 ans), Marie (6 ans), Anne Marie (3 ans)
ses beaux-frères, Jérôme (1878-1925) et Guillaume (1878) Broustal, 23 ans, ouvriers agricoles

Ollivier Gourvest, cultivateur, 49 ans (1858)
son épouse, Catherine Gourmelon, ménagère, 49 ans, originaire de Botmeur (1859)
leurs enfants : François (14 ans), François Marie (12 ans), Jean Marie (9 ans), Jean (8 ans), Nicolas (5 ans), Louis (3 ans)

François Patrom, cultivateur, 49 ans (1856-1937)
son épouse, Marie Lagadec, ménagère, 37 ans, originaire de Botmeur (1866-1926)
leurs enfants : Jean (14 ans), Marie Anne (9 ans), Jean Marie (8 ans), Anne Marie (7 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Stang an Hay   Mar 9 Aoû - 19:12

STANG AN HAY (Stanganhay 1630, Stangenhay 1682) “(la vallée d'en haut) se trouve presque au sommet de la crête de la montagne dans un repli de terrain, à l'abri des vents de pluie. Stank an Ne comprend en 1901 deux familles qui comptent 12 membres.”

Pierre Corbé, ouvrier agricole, sabotier, 49 ans (1857-1945)
son épouse, Marguerite Bothévry, ménagère, 40 ans (1859-1931)
leurs enfants : Jean Pierre (18 ans, journalier), Marie Jeanne (16 ans), Guillaume (12 ans)
le grand-père, Alain Bothevry, 70 ans, originaire de Sizun (1830-1902)

Jérôme Herry, cultivateur, 41 ans (1859)
son épouse, Marguerite Martin, ménagère, 39 ans, originaire de Botmeur (1862)
leurs enfants : Marie (16 ans), Joseph (14 ans), Marie Anne (11 ans), François (9 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Gwarimi, Pont Salaün   Ven 12 Aoû - 8:13

GWARIMI “(les garennes) se trouve à moins d'un kilomètre du bourg, sur la rive gauche de la rivière qui porte son nom, et comprenait 1 feu et 5 habitants.”

Hervé Mével, cultivateur, 42 ans (1853-1921), veuf de Marie Louise Bothorel
ses enfants : Catherine (18 ans), Marie Anne (16 ans), Marie Louise (13 ans), Marie (6 ans)

PONT SALAUN “(le pont de Salomon) situé face à Gwarimi, sur la rive opposée et à l'écart de la rivière comme son vis-à-vis, se voit parfois attribuer le nom de Pin an Toier (les pins du couvreur) au début du siècle.C'est en effet un couvreur qui habite là avec sa famille au milieu d'un bois de pins. Le village se réduit à sa famille. Elle comptait 8 personnes.”

François Hémery, couvreur, 36 ans, originaire de Pleyben (1863)
son épouse, Jeanne Marie Mocaër, 36 ans, ménagère (1866)
leurs enfants : Marie Jeanne (Brasparts, 12 ans), Marie Anne (10 ans), François Marie (7 ans), Françoise (5 ans), Corentin 3 ans), Henry (8 mois)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Linguez   Mar 6 Sep - 7:12

LINGUEZ (Leinguez 1601, Leynguez 1601, Leingué 1674, Linguéz 1682, Leinguès 1730, Linguez 1776) “situé près des sources de la rivière Gwarimi, au pied de la Tuchenn Kador et sur la même rive que Pont Salaün, comptait 6 feux et 22 habitants”.

Guillaume Broustal, cultivateur, 59 ans (1842-1916)
son épouse, Marie Picard, ménagère, 54 ans (1847)
leur fils, François Broustal, ouvrier agricole, 26 ans (1875)
son épouse, Marie Anne Le Tous, ménagère, 18 ans, originaire de Lannédern (1860-1932)
leur autre fils, Pierre Broustal, ouvrier agricole, 28 ans (1872)

Jean Broustal, cultivateur, 48 ans (1852-1908), ancien chaudronnier à Clichy-la-Garenne
son épouse, Marie Anne Bothorel, ménagère (1859-1926)
leurs enfants : Marie (18 ans), Léonie (17 ans), Yves (6 ans)
Jean Marie Jaouen, domestique et ouvrier agricole chez Jean Broustal, 17 ans

Louis Broustal, cultivateur, originaire de Saint Cadou (1841-1919), veuf de Marguerite Bronnec
son fils, Jean Broustal, cultivateur (1867)
sa bru, Françoise Crenn, ménagère, originaire de Berrien (1868-1917)
leur fils François (4 ans)

Marie Jeanne Creachcadec, journalière, 58 ans, originaire de Saint Cadou (1844), veuve de François Miossec

Marie Yvonne Guyomarc'h, 60 ans, originaire de Berrien (1841-1911), veuve de Charles Grall.
Leur fils François (1881-1916) est mort pour la France.

Jean Kerbrat, cultivateur, 51 ans, originaire de Saint Cadou (1843-1922)
son épouse, Marie Yvonne Autret, originaire de Saint Cadou ((1849)
leurs enfants : Catherine (15 ans), Pierre (12 ans) , Louis (11 ans)
Deux de leurs enfants, Jeanne, 17 ans, et François, 19 ans, sont employés dans des fermes de Saint Rivoal, la première chez Yves Golias à Penn ar Gwarimi, et le second chez François Mével à Bodenna


Dernière édition par Patrice Ciréfice le Mer 14 Sep - 7:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Kernevez   Mer 14 Sep - 7:30

KERNEVEZ (GERNEVE) (1512, Kaernevez 1601, Villeneufve 1609, Guernevez 1631, Villeneuve 1757) “sur la rive opposée de la Ster Gwarimi, Gerneve fait face à Leinguez, et avait en 1901 36 habitants pour 6 feux.”

Marguerite Béon, cultivatrice, originaire de Saint Cadou (1851), veuve de Jacques Bothorel
ses enfants : Jean (25 ans, ouvrier agricole), Marie (18 ans), Jeanne (16 ans), Guillaume (9 ans), Marie Louise (9 ans),
son neveu, Yves Bothorel, ouvrier agricole, 28 ans

Rivoal Bothorel, cultivateur, 37 ans (1863)
son épouse, Marie Anne Broustal, ménagère, originaire de Lopérec (1862)
leurs enfants : Jeanne (8 ans), Guillaume (5 ans), Catherine (2 ans), Charles (2 mois)
le grand-père : Louis Bothorel, 69 ans (1832-1902), veuf de Marie Louise Lharidon

Louis Lharidon, cultivateur, 27 ans (1873)
sa mère, Anne Le Bras, 52 ans (1842-1903), veuve de François Lharidon
son épouse, Marie Louise Favennec, ménagère (1880)
leurs enfants : René (3 ans), Yves (6 mois)

Yves Meudec, cultivateur, 38 ans, originaire de Commana (1862)
son épouse, Marie Pouliquen, 36 ans (1863)
leurs enfants : Jean François (11 ans), Jean Marie (9 ans), Françoise (7 ans), Pierre (2 ans)

François Pouliquen, 69 ans, originaire de Saint Cadou (ca 1831-1906), veuf de Marie Anne Mignon
sa soeur, Yvonne Pouliquen, 60 ans, originaire de Saint Cadou (1839-1912), veuve de Jean Creachminec
sa petite fille, Marguerite Le Bras, 12 ans

Joseph Suignard, cultivateur, 35 ans, originaire de Hanvec (1867)
son épouse, Louise Broustal , 34 ans, (1867-1909)
ses enfants : Philomène (3 ans), Marie (2 ans), Jean (6 mois)
son beau-père, François Broustal, 68 ans, originaire de Saint Cadou (1833-1906)
sa belle-soeur, Marie Broustal, 33 ans (1867-1906)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Roquinarch   Ven 16 Sep - 16:47

ROQUINARC'H (Rochquynarch 1512, Rochguynarch 1540, Rochquinarch 1613, Roguinarch 1631, Roquinarch 1659, Rocquinarch 1682, Rochqueinarch 1730) “Le village semble écrasé par la masse impressionnante de la Tuchenn Kador au pied de laquelle il se blottit, un peu à l'est de Leingwe. Rokinah était, dans les premières années du siècle, la plus grosse agglomération de la paroisse après le bourg. Il comptait alors 16 feux et 66 habitants.”

Alain Broustal, cultivateur, 63 ans (1838-1927)
son épouse, Perrine Martin, ménagère, 54 ans (1847-1907)
leur petit-fils, Alain Broustal (6 ans), fils de François (décédé) et de Marie Jeanne Mével
son frère, François Broustal, ouvrier agricole, 68 ans (1833-1916)

Louis Auffret, 78 ans (1817-1901)
son épouse, Marie Bourhis, 76 ans (1825-1906)

Yves Berthélémé, maçon, 45 ans (1856)
son épouse, Marie Louise Mocaër, ménagère, 46 ans, originaire de Lannédern (1855)
leurs enfants : Yves (21 ans), Josèphe (15 ans), Anne (15 ans), tous nés à Lannédern

François Le Borgne, cultivateur, 70 ans (1831-1909)
son épouse, Marie Bothorel (1844-1925)
leur fils Henri, ouvrier agricole, 22 ans (1877-1903)

François Le Bras, cultivateur, originaire de Saint Cadou (1859-1912)
son épouse, Marie Kerdraon, ménagère (1861)
leurs enfants : Marie (18 ans), François René (16 ans), François (11 ans)

Guillaume Favennec, cultivateur, 51 ans, de Botmeur (1850-1912)
son épouse, Marie Mével, ménagère (1849-1931)
leur fils Yves, ouvrier agricole, 20 ans
François Grall, domestique et ouvrier agricole chez Guillaume Favennec, 18 ans (1881-1916)

Henry Favennec, cultivateur, 49 ans (1854-1919)
son épouse, Jeanne Le Bras, ménagère, 38 ans (1862-1919)
leur fille Marie (14 ans)

Marie Anne Goff, cultivatrice, 52 ans, (Brasparts, 1849-1921), veuve de François Broustal
son gendre, René Le Bras, ouvrier agricole, 28 ans, originaire de Saint Cadou (1867-1923)
sa fille, Marie Louise Broustal, ménagère, 27 ans (1874)
sa petite fille, Louise Le Bras, 6 ans

Nicolas Le Goff, cultivateur, 47 ans (1853-1907)
son épouse, Marie Anne Baut, ménagère, 47 ans (1853)
leurs enfants : François (17 ans), Marie Jeanne (15 ans), Louise (12 ans)

Marie Anne Guillerm, 59 ans (1831-1902), veuve de Jérôme Berthélémé
sa petite fille, Marie Anne Gaouyat (21 ans), enfant de Paul Gaouyat et Marie Jeanne Berthélémé

François Herrou, cultivateur, originaire de Saint Cadou (1846-1906)
son épouse, Marie Le Bras, ménagère (1857-1901)
leurs fils François, 25 ans, et René, ouvrier agricole, 22 ans

François Kerdraon, cultivateur, 39 ans (Brasparts 1855-1922), veuf de Marie Anne Favennec
sa fille, Marie Kerdraon, ménagère, 16 ans
son oncle, Germain Gardunal, 72 ans, originaire de Plonévez du Faou (1828-1911)
sa tante, Marie Kerdraon, 70 ans (1830-1909)
sa belle-mère, Marie Le Roy, 78 ans, originaire de Berrien (1826-1907), veuve de Jacques Favennec

Jean Morvan, cultivateur, 33 ans, originaire de Lopérec (1867-1927)
son épouse, Marie Louise Bothorel, ménagère, 30 ans (1867)
leur fils, Jean (5 ans)
sa belle-mère, Catherine Fer, 69 ans, originaire de La Feuillée (1831-1909), veuve de Olivier Bothorel

Louis Picard, cultivateur, 63 ans (1838-1907)
son épouse, Marie Anne Lharidon, 67 ans (1834-1913)
leur fils, Yves Picard, 37 ans, ouvrier agricole (1863)
leur bru, Marie Anne Broustal, ménagère, 32 ans (1868-1925)
leurs petits-enfants : Marie (6 ans) et Louis (2 ans)
leur neveu, Jacques Lharidon, ouvrier agricole, 22 ans (1877-1930)

Yves Picard, 69 ans (1833-1907)
son épouse, Marie Creachcadec, 59 ans, originaire de Botmeur (1832-1922)
leur petite fille, Marie Goavec; 18 ans, fille de Jean François Goavec et de Marianne Picard, du bourg de Saint Rivoal

Yves Seven, cultivateur, 29 ans, originaire du Cloître Pleyben (1862-1918)
son épouse, Marie Jeanne Le Borgne, ménagère, 27 ans (1865-1951)
leurs enfants : Marie Jeanne (5 ans) et Pauline (3 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Penn ar Gwarimi   Mar 20 Sep - 8:10

PENN AR GWARIMI (Penangoaremyou 1540, Pengoazremou 1641, Pengoaremou 1642, Penangoaremou 1643, Penagoaremou 1652, Penargoarezmou 1730) “(l'extrémité des garennes) : c'est à l'est de Gerneve, là où le plateau présente la surface la plus égale, une belle ferme aux terres groupées, ce qui se rencontrait rarement à cette époque. La famille qui y habitait comprenait 6 personnes.”

Yves Golias, cultivateur, 46 ans (1854)
son épouse, Marie Guillou, ménagère, 43 ans (1856-1926)
leurs enfants : Pierre (8 ans), Jean (7 ans), Yves (4 ans)
Jeanne Kerbrat, domestique chez Yves Golias, 17 ans, originaire de Saint Cadou (1878)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Ty peron   Ven 23 Sep - 6:34

TY PERON (Ty Beron, Pezron 1653) “(la maison de Péron) : à une centaine de pas de Penn ar Gwarimi, Ti Beron est une grande ferme dont les terres sont groupées comme celles de sa voisine. A l'époque, huit personnes y vivent.”

René Rannou, cultivateur, 49 ans (1851-1937)
son épouse, Marie Bras, ménagère, 44 ans (1856-1939)
leurs enfants : Yves (19 ans, ouvrier agricole), Jean (17 ans, ouvrier agricole), René (14 ans), Jean François (12 ans), Anne Marie (8 ans), Louis (3 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Bodenna   Sam 24 Sep - 7:55

BODENNA (BOUDENNA) (Botenna 1646, Bodonna 1653, Botonna 1662, Bodenna 1682, Bodena 1693, Botdenna 1713) “(la résidence de l'aîné) domine le cours supérieur du Rivoal (Ster Boudenna) vers lequel on descend par un raidillon très prononcé. Derrière le village se profilent la silhouette de la Tuchenn Sant Mikêl et en face les rochers de Steumenvenn et de Quillivien. Dans la mémoire des hommes, Boudenna apparaît souvent comme le plus grand village de Saint-Rivoal après le bourg. Beaucoup prétendent même qu'à certains moments de son histoire il fut aussi peuplé que le chef-lieu paroissial. Le toponyme lui-même et le nombre de maisons et de ruines n'infirme pas la véracité de ces assertions. En 1901 il ne détient que le 3ème rang après Rokinah qui rassemble nettement plus de foyers. Boudenna comptait alors 64 habitants pour 10 feux seulement.”

François Bras, cultivateur, 41 ans (1859-1916)
son épouse, Jeanne Broustal, ménagère, 44 ans (1854-1914)
leurs enfants : Marie (16 ans, ménagère), François (10 ans)
la grand-mère, Marie Guillou, 76 ans (1825-1906), veuve de Yves Le Bras

Yves Bras, cultivateur, 47 ans (1853-1944)
son épouse, Marie Auffret, ménagère, 42 ans (1855)
leurs enfants : François (17 ans, ouvrier agricole), Marie (13 ans)
leur fille Marie, 21 ans, (1876-1950) et son mari, Yves Glévarec (20 ans, ouvrier agricole, Brasparts 1870-1924)

Charles Broustal, cultivateur, 45 ans (1856-1923)
son épouse, Anne Baut, ménagère, 38 ans (1864-1929)
leurs enfants : Catherine (15 ans), Marie Anne (11 ans), Jean Pierre (8 ans)
le grand-père, Pierre Jean Le Baut, 72 ans (Brasparts, 1828-1903), veuf de Marie Louise Le Bras

Marie Anne Cariou, 78 ans, veuve de Jean Guillou (1824-1909)
ses enfants : Catherine Guillou (58 ans, ménagère, 1842-1924), François Guillou (46 ans, cultivateur, 1854), Françoise (50 ans, ouvrière agricole, 1849-1912)

François Goff, cultivateur, 46 ans (1856-1909)
son épouse, Anne Baut, 42 ans (1859)
leurs enfants : Yves (18 ans, ouvrier agricole), Marie (15 ans), Louis (10 ans)

Guillaume Guillou, cultivateur, 78 ans (1822-1901)
son épouse, Marie Cariou, ménagère, 65 ans (1836-1916)
leur fils François, ouvrier agricole, 32 ans (1868-1955)
son épouse, Catherine Martin, ménagère, 28 ans (1873-1918)
leurs enfants : François (5 ans), Marie Jeanne (3 ans), Marie (2 ans)

François Mével, cultivateur, 66 ans, originaire de Sizun (1835-1915)
son épouse, Marie Louise Floc'h, ménagère (1842-1916)
leur fils Yves, 16 ans, ouvrier agricole
leur fils François, 40 ans, ouvrier agricole (1861)
son épouse, Marie Jeanne Alain, ménagère, 34 ans (1866)
leurs enfants : Marie (11 ans), Marie Louise (9 ans), Marie Jeanne (6 ans), Yves (3 ans), Anne Marie (1 an)
François Kerbrat, domestique et ouvrier agricole chez François Mével, originaire de Saint Cadou, 19 ans (1881-1952)

Yves Morvan, cultivateur, maçon, 40 ans (1849-1926)
son épouse, Marie Anne Auffret, ménagère, 40 ans (1860)
leur fille Marie, 1 mois
François Auffret, domestique chez Yves Morvan, ouvrier agricole, 16 ans

Yves Teurnier, cultivateur, 52 ans (1840)
son épouse, Marie Bras, ménagère, 47 ans (1849-1908)
leurs enfants : Yves (30 ans, ouvrier agricole), Jean Marie (25 ans, ouvrier agricole), René (20 ans, ouvrier agricole), Anne Marie (16 ans)
son beau-frère, Jean Bras, ouvrier agricole, 43 ans

François Yvinec, cultivateur, 68 ans (1832-1921)
son épouse, Marie Anne Bras, 65 ans, (1835-1914)
leurs enfants : Marie Louise (40 ans, ménagère, 1860-1917), Yves (28 ans, ouvrier agricole), Marie (23 ans, ménagère),
leur gendre, François Guillou, 41 ans, ouvrier agricole (Brasparts, 1859-1928)
son épouse, Marie Anne Yvinec, 31 ans, ménagère (1869)
leurs enfants : Jean (10 ans), François (8 ans), Anne Marie (2 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Korn Kamm, Ty Sant mikêl   Sam 1 Oct - 8:14

KORN KAMM et TI SANT MIKÊL “Deux villages se trouvaient à l'écart des autres dans le Gorre. Il s'agit de Korn Kamm (le coin courbe, littéralement) et Ti Sant Mikêl (La maison de Saint Michel). Sur le bord de la route qui venait de Brasparts à Morlaix, une des seules grandes routes qui traversaient l'Arrée, deux auberges s'étaient établies à quelques centaines de mètres l'une de l'autre, Korn Kamm au pied de la Tuchenn Kador, Ti Sant Mikêl au pied de la Tuchenn Sant Mikêl. A la lisière de la Yeun Elez qui étendait devant elles son immensité désolée, les deux auberges étaient les seules habitations de la paroisse qui fussent situées en dehors de la cuvette rivoalienne. Ti Sant Mikêl abritait une famille de 6 personnes, Korn Kamm seulement le cabaretier et son épouse.”

Corn Camm

Jean Marie Duigou, cultivateur, 55 ans, veuf de Marie Martin (?)
sa fille Jeannie, 18 ans

Ty Sant MiKêl

François Picard, 32 ans, cultivateur, originaire de Saint Rivoal (1861-1916)
son épouse, Françoise Ourlay, 34 ans (1867)
leurs enfants : Marie Anne (7 ans), Marie Jeanne (6 ans), Marie (4 ans) et Marie Louise (3 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Lann ar Marrou   Mar 4 Oct - 7:40

LANN AR MARROU (1596, Lanamarou 1582, Lanamarrou 1630, Lanarmarou 1653, Lannamarou 1675, Lanmarrou 1704) “(la lande des marres) D'immenses landes se déroulent jusqu'aux Reier Leon et au Roch Kanarod qui se découpent sur l'horizon, au Nord. A l'Est, toute la Tuchenn Lann ar Marrou (butte de Lann ar Marrou) qui domine la vallée de Gwarimi, est couverte de la même végétation. En 1901, il y avait 6 feux et 35 habitants à Lann ar Marrou. Ceux qui en 1970 sont devenus des vieillards se souviennent qu'en 1914 Lann ar Marrou vit 11 hommes partir à la Guerre. Fort peu en revinrent.”
Cette dernière remarque fait-elle partie du “légendaire” de la mémoire collective ? est-elle liée au destin tragique de la famille Hascoët, qui y vécut quelque temps, avant la guerre au cours de laquelle elle perdit trois de ses enfants ? Quoiqu'il en soit, je n'ai trouvé qu'un seul des jeunes enfants cités ici “mort pour la France” pendant la Grande Guerre ...

Marie Borgne, cultivatrice, 39 ans (1861), veuve de François Cariou
ses enfants : Anne Cariou (17 ans, ménagère), Marie (15 ans), Anna (14 ans), Jeanne (11 ans)
sa belle-mère, Jeanne Cariou, 63 ans (1838-1920), veuve de Ollivier Borgne

Charles Broustal, cultivateur, 41 ans (1858-1944)
son épouse, Louise Herry, ménagère, 34 ans (1875)
leurs enfants : Isidore (6 ans), Marie (3 ans), Anne (1 an)
sa soeur, Marie Broustal, 42 ans (1860-1907)

François Broustal, cultivateur, 46 ans (1866-1909)
son épouse, Jeanne Broustal, 28 ans, originaire de Pleyben (1872)
leurs enfants : Charles (6 ans), Jean (5 ans), Guillaume (3 ans), Yves (1 an)

Charles Cariou, fermier, 52 ans (1847-1901)
son épouse, Françoise Herry, ménagère, 32 ans (1868)
leur fils Guillaume (4 ans)

Hervé Couchouron, cultivateur, 36 ans, originaire de L'Hôpital Camfrout (1864)
son épouse, Marie Herry, ménagère, 39 ans (1862-1929)
leurs enfants : Jean (11 ans), Anne (9 ans), Yves (6 ans), Pauline (5 ans), Louis (3 ans), Jean Marie (4 ans)

François Picard, cultivateur, 38 ans (1862)
son épouse, Anne Borgne, ménagère, 37 ans (1864)
leurs enfants : Ollivier (12 ans), Jean (10 ans), Jeanne (6 ans), Anne (3 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Penn ar Ger   Ven 14 Oct - 7:21

PENN AR GER “(littéralement la tête du village) est situé sur un replat, à l'extrémité de la butte qui domine le confluent du Rivoal et de la rivière de Bodengar. La position dans les temps anciens aurait été idéale pour l'établissement d'une place forte. Penn ar Ger groupait 7 feux et 37 habitants au début du siècle.”

Jean Borgne, cultivateur, 65 ans
son épouse, Jeanne Borgne, ménagère, 50 ans (1850)
leurs enfants : Guillaume (27 ans, ouvrier agricole), Marie (20 ans, ménagère), Jean (18 ans)

Louis Broustal, cultivateur, 38 ans (1862)
son frère, Charles Broustal, ouvrier agricole, 35 ans (1868)
son frère, Pierre Broustal, ouvrier agricole, 27 ans, (1871)
son épouse, Anne Broustal, ménagère, 32 ans (1867)
sa mère, Anne Mignon, 71 ans (1831-1903), veuve de Yves Broustal
son neveu, François Picard, 8 ans, enfant de Jérôme Picard et de Marie Broustal

Jean Crenn, cultivateur, 52 ans, du Tréhou (1833-1902)
son épouse, Anne Bras, ménagère, 52 ans, originaire du Tréhou (1843-1907), veuve de Gabriel Sanquer
leur fils Hervé, ouvrier agricole, 22 ans
leur beau-fils, François Sanquer, ouvrier agricole, 38 ans, orginaire du Tréhou (1862)
leur bru, Marie Hascoët, ménagère, 35 ans, originaire du Tréhou (1864)
leurs petits-enfants, Jean Sanquer (8 ans), François Sanquer (5 ans) et Jeanne Sanquer (2 ans)

François Labous, cultivateur, 45 ans (Brasparts, 1855-1914)
son épouse, Anne Guillerm, ménagère, 42 ans (1846)
leurs enfants : Jean (14 ans), Guillaume (12 ans), Annette (12 ans), Marguerite (10 ans), Louis (8 ans)
Hervé Patrom, domestique, ouvrier agricole, 42 ans (1858-1927)

Jérôme Picard, cultivateur, 53 ans (1847-1910)
son épouse, Marie Broustal, ménagère, 50 ans (1850-1922), veuve de Jacques Guern
ses belles-filles, Anne Guern (14 ans) et Françoise Guern (12 ans)

François Picard, cultivateur, 44 ans
son épouse, Catherine Picard, ménagère, 50 ans (1859)

Jean Piriou, cultivateur, 38 ans, originaire de Saint Cadou (1862)
son épouse, Jeanne Picard, ménagère, 38 ans (1861-1931)
leurs enfants : Jeanne (9 ans), Jean Marie (4 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Bodengar   Mar 18 Oct - 9:39

BODENGAR : “en réalité, il s'agit de deux villages disposés de chaque côté d'un chemin fréquenté ; Bodengar Vraz du côté du haut, et Bodengar Vihan du côté du bas. Le nombre de feux, 8, y était assez restreint par rapport au chiffre total de la population : 54 âmes.”

Guillaume Le Borgne, cultivateur, 42 ans (1859-1918)
son épouse, Jeanne Le Borgne, ménagère, 32 ans (1868)
leurs enfants : Louis (12 ans), François (10 ans), Marie (3 ans)
sa tante, Françoise Guillou, 67 ans (1833-1917), veuve de Louis Broustal
Jean Morvan, domestique, ouvrier agricole, 29 ans

Pierre Broustal, cultivateur, 46 ans (1856-1908)
son épouse, Anne Guillerm, ménagère, 37 ans (1863)
leurs enfants : Charles (15 ans), Pierre (14 ans), Jeanne (13 ans), Anne (6 ans)
sa soeur, Jeanne Broustal, 45 ans
sa belle-mère, Anne Bothorel, 70 ans (1831), veuve de François Guillerm
Marie Gourvest, domestique, ouvrière agricole, 15 ans

Jean Labous, cultivateur, 45 ans (1854)
son épouse, Françoise Broustal, ménagère, 38 ans (1863)
leurs enfants : Yves (17 ans, ouvrier agricole), Pierre (15 ans), Marie (12 ans), Jean (9 ans)
le grand-père, Pierre Labous, 81 ans (1820-1901), veuf de Anne Chulou
Guillaume Patrom, domestique, ouvrier agricole, 19 ans, originaire de Lopérec (1881)

Pierre Labous, cultivateur, 59 ans (1845-1921)
son épouse, Louise Picard, ménagère, 56 ans (1846-1922)
leur fils, Pierre Labous,ouvrier agricole 29 ans (1872)
son épouse, Anne Broustal, ménagère, 26 ans, originaire de Lopérec (1875)
leurs enfants : Anne (2 ans), Marie (2 mois)
Jean Le Seac'h, domestique et ouvrier agricole chez René Labous, 53 ans

Louis Morvan, cultivateur, 60 ans (1841-1922)
son épouse, Marie Borgne, ménagère, 57 ans, originaire de Saint Cadou (1849-1916)
leurs enfants : Louis (30 ans, ouvrier agricole), Guillaume (29 ans, ouvrier agricole), Louise (29 ans, ménagère), Jean (15 ans)
Pierre Guéguen, domestique, ouvrier agricole, 25 ans

Guillaume Pichon, cultivateur, 56 ans (1844-1932)
son épouse, Catherine Mével, ménagère, 50 ans (1838)
leurs enfants : Yves (29 ans, ouvrier agricole), Jean (18 ans, ouvrier agricole), Anne (16 ans)

René Pichon, cultivateur, 56 ans (1846)
son épouse, Anne Mével, 38 ans (1849)
leurs enfants : Guillaume (16 ans), Catherine (14 ans)

Yves Rolland, cultivateur, 62 ans (1843-1925)
son épouse, Marguerite Auffret, ménagère, 58 ans (1852)
leurs enfants : François (28 ans, ouvrier agricole), Louise (20 ans, ménagère), Pierre (17 ans, ouvrier agricole), Anne (14 ans), Louis (14 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Les moulins de Saint Rivoal   Mar 25 Oct - 6:15

Les moulins.


“Ils se sont tous établis sur une même rivière, le Rivoal, pour une raison évidente : la nécessité de disposer du plus d'eau possible pour entraîner les palettes des roues, surtout en saison d'étiage, vers la fin-septembre, quand le lit de la rivière commence d'apparaître entre les filets d'eau qui s'y paressent. Mill an Toull (le moulin du trou) sur la rivière de Troiñge, a été abandonné à la fin du XIXème siècle parce qu'en été la mouture y devenait impossible sauf les jours de pluie.
“Ar meliner a oa, neuhe, an eürusa den war an douar”.
Les moulins n'abritaient que le meunier et sa famille sauf Mill an Traon qui a engendré un véritable village. D'amont en aval, ils portent les noms suivants” :

MEILH AN NEH “ Mill an Neh, (le moulin d'en-haut), situé sur la rivière de Boudenna, il avait 5 habitants en 1901.”

Yves Yvinec, meunier, 48 ans (1852)
son épouse, Jeanne Goff, ménagère, 49 ans (1851-1915)
leurs enfants : François (23 ans, meunier), Pierre (18 ans), Annette (13 ans)


MEILH NEVEZ “Mill Neve (le moulin neuf), se trouve au-dessus du bourg de Saint-Rivoal, un peu en aval de Mill an Neh. Seuls y vivaient le meunier et sa femme.”

Je n'ai pas retrouvé ce couple; peut-être était-ce déjà Yves Yvinec et son épouse Jeanne Le Stum, mais ceux-ci sont enregistrés à Meilh an Traon ... Mais cela reste à confirmer pour cette année 1901.

MEILH AN TRAON “Mill an Traon (le moulin d'en-bas), au confluent des rivières de Boudenna et de Gwarimi, comptait en 1901 4 feux et 14 habitants. Le village comprenait deux fermes outre celle que le meunier exploitait en plus de son moulin.”

Jacques Gourvest, cultivateur, 49 ans (1849-1902)
son épouse, Jeanne Martin, ménagère, 55 ans (1843-1903)
leurs enfants : Jeanne (ménagère, 28 ans), Yves (18 ans)

Jean Mignon, meunier et cultivateur, 53 ans (1838-1914)
son épouse, Jeanne Martin, ménagère, 56 ans (1844-1921)
leurs enfants : Ollivier (meunier, 26 ans), Jeanne (24 ans, ménagère), Henri (meunier, 18 ans), Hervé (14 ans)

Jeanne Yvinec, 56 ans, originaire de Saint Cadou (1844-1915), veuve de Olivier Patrom
sa fille, Jeanne Patrom, 24 ans

Yves Yvinec, cultivateur, 49 ans (1857)
son épouse, Jeanne Stum, ménagère, 36 ans (1858)

MEILH PONT GLAZ “(le moulin du Pont bleu) doit son nom au pont bâti en dalles de schiste qui franchit la rivière de Bodengar qui vient y confluer avec celle du Rivoal. L'autre nom de MEILH AN HAÑV (le moulin de l'été) vient peut-être d'un site abrité, et dès lors estival, ou plutôt d'une certaine abondance de l'eau, qui permettait d'y faire moudre en été. Le moulin comptait 9 habitants.”

François Mével, meunier, 48 ans
son épouse, Marie Martin, ménagère, 40 ans
leurs enfants : Nicolas (19 ans, meunier), François Louis (16 ans), Jean (14 ans), Louis (11 ans), François (9 ans)
le beau-frère, Jean Martin, ouvrier agricole, 19 ans
la grand-mère, Jeanne Alain, 60 ans

MEILH ALL “(le moulin de Le Gall) est le dernier moulin vers le Sud. Situé en contrebas de Kergombou, il fait partie de la commune de Lopérec car il se trouve sur l'autre rive du Rivoal, du côté de Koste Glujeau. Recevant le plus d'eau, c'était le roi des moulins. La famille du meunier comprenait 8 personnes.”

François Creachminec, meunier, originaire de Lopérec (1850-1922)
son épouse, Marie Anne Yvinec, meunière,(1853-1920)
leurs enfants : Marie Anne (15 ans), François Marie (13 ans), Marie Jeanne (8 ans), Jean (6 ans), François (4 ans), Françoise (2 mois)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Le bourg : le Recteur et l'Instituteur   Mar 1 Nov - 7:47

Le bourg


“Bien situé, au centre de la paroisse et au coeur de la vallée, sur un côteau, il domine le Rivoal et la rivière de Gwarimi. Quatre routes s'en échappent vers les 4 points cardinaux et les quatre chefs-lieux des paroisses voisines de Botmeur, Brasparts, Lopérec et Saint-Cadou.
Les maisons se tassent en demi-cercle autour de l'église et du cimetière. L'enchevêtrement des habitations, des granges, des crêches, est indescriptible. Les bâtiments bas, serrés les uns contre les autres comme pour s'abriter mutuellement n'ouvrent leur réseau que pour libérer deux espaces : la grande place et la petite. Car pour un paysan de l'Arrée, s'il fallait de l'espace pour rassembler les morts, il en fallait aussi pour rassembler les vivants. Que serait un bourg où ne pourrait se tenir une foire et à quoi seraient réduits les gens de l'Arrée s'ils ne pouvaient fréquenter les foires et “trafiquer des bêtes”?
Le bourg, comme tout chef-lieu paroissial qui se respecte, était d'assez loin la plus grosse agglomération de la paroisse. En hiver 38 feux de motte et de tourbe y brûlaient, autour desquels se chauffaient 141 personnes, hommes, femmes et enfants, la face rougie par les flammes, le dos glacé par le vent qui pénétrait sous la porte mal ajustée, et la gorge irritée par la fumée âcre que dégageait le noir combustible de Poullou Dueg (les mares noirâtres), tourbière peu étendue sur le bord de la rivière de Gwarimi à proximité du bourg. Le combustible qu'on en extrayait était de bonne qualité, comparé à celui de la Yeun Elez.”

Bourg

Le recteur : (an aotrou person)

Yves Cloarec, 48 ans, desservant, originaire de Plouguerneau (1863-1914), recteur de Saint-Rivoal depuis 1899 où il restera jusqu'en 1910 avant d'être nommé à Tréméven.
Marie Bleas, domestique, cuisinière, 29 ans

L'instituteur “tenait une place toute particulière à Saint-Rivoal ... Dispensateur de cette manne, la deskadurez, le maître d'école avait droit à bien des égards. Il était avec le prêtre le seul personnage à avoir fréquenté l'école au-delà du minimum indispensable, de la lecture et de l'écriture. Il n'était pas un seulparent qui osât mettre en doute ses méthodes pédagogiques. Qu'il vint à l'idée d'un élève de se plaindre d'avoir été rossé à l'école, il était encore plus sévèrement “corrigé” à la maison. Les gens qui saluaient l'instituteur l'appelaient “ôtrou” comme le recteur.
L'exercice parallèle d'une autre fonction accentuait encore son influence. A Saint-Rivoal, l'instituteur remplissait en même temps l'office de secrétaire de mairie (...).”

François Cren, instituteur public, 45 ans
Catherine Cariou, 16 ans, domestique chez François Cren

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Artisans et commerçants   Mer 2 Nov - 8:14

Les commerçants : “presque tous étaient cabaretiers, mais pratiquaient aussi la vente de produits divers qui, comme la plupart des boissons, relevaient d'un approvisionnement extérieur. Les débits (ostalidioù) apparaissaient comme de véritables “bazars” où l'on vendait, à côté des traditionnelles bouteilles de lagout, du sel, du sucre, des bonbons, du drap de velours, de la vaisselle, de la quincaillerie, c'est à dire tout ce qui n'était pas de directe provenance locale et que l'on jugeait cependant indispensable.
Au début du XXème siècle, le bourg groupait la presque totalité des cabaretiers de la paroisse. Cinq débits y associaient vente de boisson et vente de ce que les gens appelaient espiseri. Une seule maison se livrait à la vente d'épicerie sans y associer l'activité cabaretière.”

Alain Marcel, mercier, originaire du Cloître Pleyben ((1870-1929)
son épouse, Marie Pichon, ménagère (1877-1956)
leurs enfants : Marie Jeanne (3 ans), Jean (1 an)

Jean Berthélémé, cultivateur, aubergiste, maçon, 49 ans, du bourg (1857-1925)

Jean Marie Duigou, cultivateur, 55 ans, veuf de Marie Martin (?), de Corn Camm, aubergiste

Marie Louise Floc'h, 41 ans (1856), débitante, veuve de Mathieu Chulou, épouse de François Yvinec, 42 ans, cultivateur

Catherine Martin, ménagère, 40 ans (1856-1924), commerçante, épouse de Pierre Marhic, du bourg

François Picard, 32 ans, (1861-1916), et Françoise Ourlay, 34 ans (1867), de Ty Mikêl

Anne Teurnier, aubergiste (1842-1923), veuve de Jean Bras

Note : le recensement de 1901 ne m'a malheureusement pas permis d'identifier tous les cabaretiers ... si ce n'est ceux de Korn Kamm et de Ty Sant Mikel, eux-mêmes enregistrés comme cultivateurs.

Le Forgeron (ar marichal) : “un seul forgeron, ferrait les chevaux, forgeait et aiguisait les outils en fer des habitants de Saint-Rivoal. Il était assisté d'un ou deux aides.La forge se trouvait dans le Bourg et, toute la journée, on y entendait le tintement du marteau (morzol) battant le fer chaud sur l'enclume (añve).

Jean Marie Le Menn, 29 ans, cultivateur, forgeron, originaire de Saint Cadou (1871-1903)
son épouse, Catherine Mignon, 36 ans, veuve de Ollivier Derrien (1868)
leurs enfants : Jacques (4 ans), Françoise (6 mois)
sa belle-fille, Marie Derrien (8 ans)
Guillaume Floc'h, 17 ans, domestique

A la mort de Jean Marie Le Menn, la forge sera reprise par son frère, Yves Marie, et par Michel Rannou, de Brasparts, qui viendra s'installer comme forgeron au bourg de Saint Rivoal ...

Les tisserands : apparemment il n'y avait aucun tisserand au bourg de Saint-Rivoal. En revanche, Jean Le Crann en signale un au village de Roquinarc'h, un autre à Penn ar Guer (qui exerça aussi semble-t-il quelque temps à Lann ar Marou. Aucun n'a pu être formellement identifié à partir des recensements.

Les sabotiers : “une famille fabriquait des sabots au bourg de Saint-Rivoal. Elle achetait des hêtres (gwe fô) dans les forêts du Nivot, de Penn ar Favot et de Waker.”

Yves Grall, 60 ans, sabotier, originaire de Lopérec (1841-1911), veuf de Marie Bellec
son fils Laurent, 22 ans, journalier

Pierre Corbé, ouvrier agricole et sabotier, 49 ans (1857-1945), de Stanganay
son épouse, Marguerite Bothévry, ménagère, 40 ans (1859-1931)

Les carriers : “on peut évaluer leur nombre à trois ou quatre pour la paroisse de Saint-Rivoal. Il est probable qu'ils aient exercé par ailleurs le métier de journalier agricole car l'extraction de la pierre n'alimentait qu'un travail intermittent.”

Les maçons : “Les vieilles gens de Saint-Rivoal se rappellent en avoir connu un à Boudenna, un second à Gernevez, et un troisième à penn ar Gwarimi. (...) Nos informateurs nous ont dit que les maçons étaient nombreux mais n'ont pu nous citer que les trois du Gorre. Ils affirment cependant qu'il y en avait au moins six ou sept en tout à Saint-Rivoal.”
De mon côté, je n'en ai retrouvé que deux en 1901 ...

Jean Berthélémé, cultivateur, aubergiste, maçon, du bourg, 49 ans, (1857-1925)

Yves Berthélémé, maçon, 45 ans (1856), de Rocquinarc'h

Yves Bourlès, maçon, 40 ans (1859-1910), du bourg
son épouse, Jeanne Broustal, ménagère, 29 ans (1862)
leur fille, Marie Anne (16 ans)

Yves Morvan , maçon (1849-1926), de Bodenna

Les couvreurs : “étaient deux au début du XXème siècle, l'un à Pin an Toier du nom de Héméry qui avait bâti lui-même sa maison au milieu des pins, l'autre à Mill an Traon.”

François Héméry, couvreur, originaire de Pleyben (1863), de Pont Salaün

Les menuisiers et charpentiers : “fabriquaient parfois des tables, des bancs et même de petits meubles mais là s'arrêtaient leurs compétences. Tous nos informateurs nous ont montré des meubles datant de la fin du XIXème ou du début du Xxème, et certifient qu'ils ont été fabriqués par des menuisiers des paroisses voisines.”

Jean Goavec, charpentier, originaire de Lannédern (1863-1926)
son épouse, Marianne Picard, ménagère (1864-1928)
leurs enfants : Marie (9 ans), Jérôme (6 ans), Germain (5 ans), Pierre (2 ans), Guillaume (6 mois)


Les bourreliers “n'étaient pas présents à Saint-Rivoal. Cependant deux, l'un de Commana, l'autre de Brasparts, passaient une fois l'an dans les fermes.”

Les couturières “ne manquaient pas de travail – car le tailleur mâle était inconnu à Saint-Rivoal. Elles confectionnaient tous les habits, qu'ils fussent de laine, de lin ou de chanvre, que portaient les gens...”

Marie Anne Broustal, couturière, (1867), épouse de Jean Louis Broustal , de Penn ar Guer

Marie Jeanne Cazuguel, originaire du Cloître Pleyben (1842-1904), épouse de Jean Marie Masson (cf. charbonniers)

A noter Anne Kerdraon, épouse de Jean François Nicolas, repasseuse

Le dernier chiffonnier :

Yves Bourlès, originaire de Lopérec (1835-1902)
son épouse, Jeanne Marie Berthélémé (1825-1906)

Le charbonnier :

Jean Marie Masson, 66 ans, charbonnier, originaire de Commana (1835-1912)

Le cordonnier :

Anne Marie Auffret, cordonnière (Brasparts, 1862), épouse de Charles Martin
ses enfants : Henri Martin (18 ans) et Marie Anne Martin (12 ans)

Le fournier :

Jean François Pennec, 56 ans, originaire de Locmélar , fournier (1844-1916), veuf de Jeanne Marie Jouaillec
son épouse, Françoise Berre, 60 ans, originaire de Saint Rivoal, 60 ans (1841-1916)
leurs enfants : Marie (29 ans), Jean François (19 ans)
leur petit-fils, Jean François Pennec (18 mois)

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Les cultivateurs et les autres habitants   Ven 4 Nov - 8:32

Les cultivateurs :

Jean Louis Allain, cultivateur, 39 ans (1867)
son épouse, Marie Louise Glévarec, 25 ans (1876)
leurs enfants : Marie (7 ans) et Marie Jeanne (2 ans)

Henry Auffret, cultivateur, 46 ans (1850-1902)
son épouse Marie Jeanne Le Roy, ménagère, 39 ans (1851)
leurs enfants : François (19 ans), Henri (17 ans), Marie Jeanne (13 ans), Pierre Marie (7 ans)
sa mère, Marie Louise Glévarec (1826-1901), veuve de François Auffret

Catherine Belc'h, 70 ans, ménagère, (1831-1903), veuve de François Mignon
sa fille : Marie Anne Mignon (28 ans) (1872)
son gendre, Yves Nicolas, cultivateur, 36 ans, originaire de Pleyben (1866-1902)
ses petits-enfants : Yves Nicolas (6 ans), François Nicolas (4 ans) et Marie Nicolas (2 ans)

Jean Berthélémé, cultivateur, aubergiste, maçon, 49 ans, (1857-1925)
son épouse, Marie Golias, ménagère, 49 ans (1852-1904)
leurs enfants : Jean François (16 ans), Marie Jeanne (12 ans), Louise (6 ans)
leur neveu, Yves Baron (5 ans), fils de Yves et de Marie Perrine Golias

François Borgne, cultivateur, 46 ans (1859-1908)
son épouse Anne Bras, ménagère, 32 ans (1867)
leurs enfants : Jeanne (21 ans), Marie (20 ans), Jean François (5 ans)
la belle-mère, Anne Teurnier, aubergiste (1842-1923), veuve de Jean Bras
le grand-père, Yves Teurnier, 80 ans (1816-1904), veuf de Louise Picard

François Bothorel, cultivateur, 48 ans (1844-1922)
son épouse, Marie Louise Mével, 48 ans (1849-1924)
leurs enfants : Marie (26 ans), Catherine (22 ans), Guillaume (18 ans), Louis (20 ans)

Marie Jeanne Broustal, journalière, 40 ans (1860), veuve de François Marie Picard
ses enfants : Louis (13 ans), Marie (9 ans), François (8 ans)

Pierre Cariou, cultivateur, 57 ans (1843-1929)
son épouse, Anna Drenn, 58 ans (1843-1924)
leur fils Pierre (22 ans, ouvrier agricole)

Rivoal Grall, cultivateur, 56 ans (1844-1925)
son épouse, Marie Salaün, ménagère (1850-1929)
leurs enfants : Marie Louise (18 ans) et Jean Marie (12 ans)

René Guillou, 44 ans, cultivateur, (1857)
son épouse, Marie Anne Yvinec, 44 ans, (1857)
leurs enfants : Marie (17 ans), Ollivier (16 ans) et Jean (14 ans)

Jeanne Julou, cultivatrice, (Brasparts, 1834-1911), veuve de François Bothorel
ses enfants : Mathieu Bothorel (cultivateur, 31 ans), Jean (34 ans, ouvrier agricole), Marie Anne (ménagère, 28 ans)

Marie Julou, 60 ans, ménagère, (1841-1903), veuve de François Broustal
ses enfants : Pierre Broustal (26 ans, cultivateur), Mathieu Broustal (25 ans, ouvrier agricole), et Yvonne Broustal (22 ans, ardoisière)

Hervé Léon, cultivateur, 36 ans, originaire de Commana (1865-1905)
son épouse, Marie Martin, ménagère, 40 ans (1860)

François Mével, cultivateur, 38 ans (1860-1925)
son épouse, Marguerite Bras, ménagère, 28 ans, originaire de Saint Cadou (1864)
leurs enfants : Marie (10 ans), Louis (10 mois)

Yves Mével, cultivateur, 60 ans (1851-1925)
son épouse, Marie Louise Kerdraon, ménagère, 58 ans (1847-1920)
leur neveu, Yves Bothorel, journalier, 26 ans

Yves Picard, cultivateur, 36 ans (1867-1947)
son épouse, Marie Abgrall, ménagère, 29 ans (1872-1952)
leurs enfants : Jeanne (8 ans), Marie (6 ans), François Marie (6 ans), Françoise (2 ans)

Marguerite Plantec, 70 ans, (1835-1903), veuve de Corentin Teurnier
son fils, Jean Louis Teurnier, fermier, 27 ans (1873)
sa bru, Marguerite Morvan (1881-1902)

François Yvinec, cultivateur, 41 ans (1860-1926)
son épouse, Marie Anne Floch, aubergiste, 45 ans (Brasparts, 1856), veuve de Mathieu Julou
leurs enfants : Mathieu (7 ans), Anne Marie (6 ans)
les enfants du premier mariage de Marie Anne Floc'h : Yves Julou (20 ans) et Marie Louise (18 ans)
leur domestique, Anne Sourimant, originaire de Sizun, 65 ans (1846-1909)

Louis Yvinec, cultivateur, 48 ans (1844-1901)
son épouse Marie Anne Pouliquen, ménagère, 48 ans
leurs enfants, Marie (18 ans) et Françoise (15 ans)

Autres habitants du bourg :

Marie Anne Belc'h, 74 ans, originaire de Lopérec (1828-1902), veuve de René Mocaër

Derrien Grall, journalier, 51 ans, originaire de Saint Cadou, époux de Marie Josèphe Tanguy (1872-1936), domiciliée avec ses enfants à Saint Cadou

Marguerite Le Borgne, 28 ans, (1873), épouse de Jean Broustal, hospitalisé à Quimper
ses enfants : Marie Broustal (5 ans) et Jean Broustal (2 ans)

Jeanne Bourhis, 79 ans (1823-1911), veuve de Pierre Picard

Marie Anne Glévarec, 59 ans (1838-1907), veuve de Pierre Herry

Pierre Mahic, journalier, 48 ans, originaire de St Cadou (1854-1927)
son épouse, Catherine Martin, ménagère, 40 ans (1856-1924)
leurs enfants : Marie (10 ans) et Marie Anne (7 ans)

François Picard, journalier, 41 ans

Jeanne Yvinec, 69 ans (1822-1910), veuve de Jérôme Gourvest
son fils, Jean Gourvest, 38 ans, journalier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint Rivoal en 1901 -présentation -, ..., le bourg    

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Rivoal en 1901 -présentation -, ..., le bourg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 20ème anniversaire de l'association Leur ar C'horneg de Saint Rivoal (message de Joseph Pichon)
» Triple mariage à Saint Rivoal (et Brasparts) en 1913 ...
» Fiches techniques des danses du Pays Brasparts-Saint Rivoal
» Journée du "Terroir Brasparts-Saint-Rivoal" le 6 octobre
» Théâtre en Breton le 15 mai à 20h30 à Saint Rivoal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Brasparts :: un peu d'histoire :: Mémoire des Braspartiates-
Sauter vers: