Le forum de Brasparts

Bienvenue sur le forum de Brasparts
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Sujets similaires
Derniers sujets
news

Partagez | 
 

 Cérémonies du 11 novembre 2010 à Brasparts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Cérémonies du 11 novembre 2010 à Brasparts   Jeu 11 Nov - 15:49


C'est dans la tempête et sous une pluie battante que s'est déroulée la commémoration de l'armistice du 11 novembre 1918.
Une cérémonie empreinte d'émotion où les Braspartiates avaient en nombre bravé les éléments...



Une cérémonie au cours de laquelle, après une courte prière pour tous les soldats tombés pour la Patrie, a été lu le message du président des ACPG-TOE - message qui a cette année plus particulièrement fait mémoire des 52 braspartiates et saints-rivoaliens tombés au Champ d'Honneur en 1915.

Voici le texte de ce message:

"Après la bataille de la Marne, la France avait cru à la victoire... Elle dut bien vite déchanter après ce qu'il est convenu d'appeler “la course à la mer”. L'épuisement des combattants amena la stabilisation du front sur près de 800 km, de la mer du Nord à la Suisse...
Après avoir sauvé la France, nos soldats héroïques se transformèrent en sentinelles, montant la garde jour et nuit, face à un adversaire mieux préparé, plus aguerri, mieux équipé... et qui va multiplier les armements nouveaux: lance-flammes, gaz toxiques notamment.
“Les soldats se font terrassiers, puis troglodytes. Ils vont creuser des centaines de kilomètres de tranchées où ils vont vivre et mourir. C'est le temps des assauts sanglants pour un trou, pour quelques mètres”. (Maurice Genevoix)

La doctrine du général Joffre ne changera pas: il faut user l'ennemi. “Ce sont les derniers bataillons, dit-il, qui emportent la victoire”. Les attaques vont se succéder inlassablement au cours de l'année 1915, une année terrible au cours de laquelle tomberont 400 000 soldats français, dont l'élan a permis de conquérir des premières lignes allemandes avant d'être inexorablement brisé sur les secondes...

L'hiver 1915 fut l'un des plus rudes de la guerre, le printemps pourri, et l'automne tout autant... Et nos soldats, qui avaient tant cru en ces offensives, en particulier celle du 25 septembre 1915, voient leur moral s'écrouler avec l'échec...
Brasparts et Saint-Rivoal vont payer un lourd tribut à cette année 1915: 52 jeunes hommes sont tombés au Champ d'Honneur. “La nuit avance. Et, doucement, le soir silencieux tisse sa brume, seul grand linceul de toile grise, pour tant de morts qui n'en ont pas”. (Roland Dorgelès)

“Les morts ne sont réellement morts que si l'on cesse de penser à eux. Le souvenir les ressuscite. Il y a des morts oubliés qui demeurent couchés sous la terre sans que jamais passe en eux le frisson de la vie. Tandis que d'autres s'éveillent de leurs couches funèbres, rappelés à la lumière par le choc de notre pensée.”(Maurice Maeterlinck)
N'oublions pas non plus les blessés de cette lutte sans merci: l'un d'entre eux, félicité chaleureusement par des personnages importants de l'Etat, leur répondit: “aujourd'hui, je suis un héros; mais demain, je serai un cul-de-jatte...”

Nos soldats ne savent pas que trois nouvelles années d'horreur les attendent avant que ne retentisse enfin la sonnerie du Cessez-le-Feu le 11 novembre 1918, à 11h, sur le front occidental. Trois années chargées de noms symboliques comme Verdun, la Somme ou les Balkans, le Chemin des Dames ou Ypres,...

En ce 11 novembre 2010, souvenons-nous de tous nos anciens tombés pour notre Liberté, et prions pour que l'Intelligence et la Raison préservent de la Guerre nos jeunes générations et leur permettent de vivre dans un monde de Tolérance et de Paix".




Puis deux jeunes enfants du cours moyen ont lu ce poème, choisi par l'ensemble de la classe dans le cadre de cette commémoration:

C'était un arbre
Il n'a plus ses feuilles
cisaillées par les balles

C'était un arbre
il n'a plus de branches
abattues par des obus

C'était un arbre
il n'a plus de tronc
arraché par un char

Non c'est un arbre encore
ses racines sont de chair
et plongent dans le sol

Il renaîtra encore plus fort
cathédrale d'oiseaux
quand sera morte la guerre

et que reviendra la paix



Puis le maire lut à son tour le message de M. Yves Falco, secrétaire d'état aux anciens combattants, dont vous pouvez trouver le texte en cliquant sur le lien:
http://www.consulfrance-istanbul.org/IMG/pdf/Message_SEDAC_11_nov_2010.pdf



Enfin des gerbes furent déposées par le Maire et le Président des ACPG de Brasparts, et les enfants des écoles, avant un dernier recueillement devant le Monument.

A la demande de plusieurs participants, voici la liste exhaustive - enfants ou habitants de Brasparts - "morts pour la France" en 1915

Yves Gabriel Tanguy, 32 ans
François Marie Le Menn, 21 ans
Yves Marie Paugam, 22 ans
Jean Louis Gourtay, 23 ans
Jean Louis Normand, 29 ans
Jean Yves Golias, 28 ans
Yves Le Page, 35 ans
Joseph Pierre Marie Le Bihan, 23 ans ,
son frère Corentin François Marie Le Bihan, 22 ans
Yves Riou, 49 ans
Jean Paul Laurent Marie Omnès, 21 ans
Yves Cloarec, 20 ans,
François Breut, 31 ans
Jean Louis Prigent, 27 ans
Jean Louis Marie Le Borgne, 37 ans
Yves Nédélec, 26 ans
Germain François Kerdévez, 26 ans
Yves Favennec, 31 ans
Jean François Favennec, 23 ans
Nicolas Guillerm, 23 ans
Pierre Vaillant, 37 ans
Jean Pichon, 33 ans
Paul Marie Dilvit, 26 ans
Michel Jean Marie Breut, 31 ans
Paul Mazé, 26 ans
Jean Paul Marie Labous, 20 ans
Olivier Mignon, 21 ans
Jean Louis Auffret, 20 ans
Louis Claude, 35 ans
Hervé Marie Direur, 22 ans
Jean Louis Grall, 20 ans
Yves Tromeur, 35 ans
Guillaume Marie Favennec, 35 ans
Pierre Marie Kergélen, 20 ans
Jean Yves Hascoët, 21 ans
Maxime Pierre François Kerguélen, 23 ans
Mathieu Kerhoas, 25 ans
Jean François Rannou, 26 ans
Yves Mignon, 45 ans
Jean Louis Guyomarc'h, 24 ans
François Louis Ruelland, 37 ans
François Salaün, 20 ans
Yves Gourvest, 33 ans
Jean Marie Cozic, 35 ans

François Auffret, 33 ans, de Saint Rivoal
François Marie Herry, 23 ans de Saint-Rivoal
Charles Broustal, 29 ans, de Saint Rivoal
Pierre Cariou, 37 ans, de Saint Rivoal
Yves Mével, 30 ans, de Saint Rivoal
Pierre Jean Labous, 29 ans, de Saint Rivoal
Jean Louis Guillou, 28 ans, de Saint Rivoal
Mathieu Yvinec, 19 ans, de Saint Rivoal

Immédiatement avant la commémoration, le président des ACPG avait remis à monsieur le Maire de Brasparts, le très beau livre de M. David Portier, "Les Parchutistes SAS de la France Libre", offert par Mme Noël Créau, dont le mari, originaire de Brasparts, avait participé au sein de cette formation à la Libération de notre pays.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
 
Cérémonies du 11 novembre 2010 à Brasparts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cérémonies du 11 novembre 2010 à Brasparts
» Haïti - i-Votes :Spectaculaire remontee de Mirlande Manigat
» HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION...
» WCW: World War III - 28 novembre 2010 (Résultats)
» Pokemon du mois de Novembre 2010 (1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Brasparts :: un peu d'histoire :: Mémoire des Braspartiates-
Sauter vers: