Le forum de Brasparts

Bienvenue sur le forum de Brasparts
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Sujets similaires
Derniers sujets
news

Partagez | 
 

 Les médecins de Brasparts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Les médecins de Brasparts   Mar 10 Fév - 20:27

Les recherches généalogiques ont permis de retrouver une histoire des médecins de Brasparts ... Le premier retrouvé se nomme

Jean Adrien Gatien Thomas TEMPLERAUD
(1773-1836)



Jean Adrien Gatien Thomas Templeraud, est né à Jarnac le 18 décembre 1773.
Lorsque  éclate la Révolution, il envisageait de suivre des études de médecine mais rejoint la marine à Brest. Apparemment, il reçoit l'autorisation de rentrer à l'école de médecine navale et commence sa formation. Mais, dès 1792, les facultés sont supprimées et l’obligation d’avoir un diplôme pour exercer disparaît. Ce qui ne l'empêche pas de rentrer à l'hôpital maritime de Brest ...

Puis il rejoint Landerneau où il s'installe comme médecin ...



Installé à Landerneau, Jean Adrien Templeraud s'est marié le 27 vendémiaire an IV avec Marie Nicole Barbe Lavenant, dont il eut deux enfants, puis ayant perdu son épouse, se remaria le 20 messidor an VII, toujours à Landerneau, avec Adélaïde Jeanne Duthoya.
A cette époque, tout citoyen payant patente peut soigner ses semblables, seul le verdict public dégage le mérite et sanctionne les résultats thérapeutiques.  Très vite, la bourgeoisie, inquiète des épidémies qui menacent et des charlatans qui sévissent réclame le rétablissement des diplômes.
En 1803, une décision gouvernementale est prise : seuls les titulaires d'un diplôme officiel sont autorisés à exercer.
Deux catégories de médecins sont constituées-  les docteurs et les officiers de santé – sur la base d’une double différenciation spatiale et qualitative. 
La grande chirurgie est l’apanage des docteurs, qui ont suivi un cycle complet en faculté et la médecine courante est confiée aux officiers de santé  qui sont tenus d’appeler un médecin en consultation pour les cas graves. Les médecins sont confinés dans la médicalisation des classes urbaines favorisées  et les officiers de santé dans la dispensation des soins aux populations rurales.
Le docteur Templeraud rejoint alors l'hôpital de Brest , et après avoir relancé trois ans d'étude, reçoit le titre d'officier de santé, titre qu'il fait enregistrer par le tribunal et la préfecture.

Il s'installe alors en 1806 à Brasparts, et trouve une sage-femme qui l'aide dans son travail, Geneviève Mazé (1774-1851).
A cette époque, existent également dans les campagnes des guérisseurs qui concurrencent les officiers de santé. Une concurrence très difficile, où le docteur Templeraud va résister jusqu'en 1816 ...  A cette époque, sa famille comprend 11 enfants, dont 6 sont nés à Brasparts.
A la fin de 1816, il décide de changer de région et rejoint Pont L'Abbé où il restera jusqu'à sa mort, le 29 décembre 1836.



Généalogie du docteur Templeraud :

TEMPLERAUD Jean Adrien Gatien Thomas (21 ans, né à Jarnac, fils de Jean et de Jeanne Maurin, 1773-1836), officier de santé installé au bourg de Brasparts entre 1806 et 1816,

épouse 1. Marie Nicole Barbe Lavenant (22 ans, née à Guipavas, fille de Nicolas et de Marie Noëlle ?, veuve de Joseph Duboys, 1773-an VII) le 27 vendémiaire an IV à Landerneau
dont : Virginie Marie Henriette (an IV-1848), Théodore Mathieu Gabriel (an VI)

épouse 2. Adélaïde Jeanne Duthoya (née à Landerneau, fille de Jean Marie et de Marie Mathurine Robert, 1773-1817) le 20 messidor an VII
dont : Adélaïde Jeanne Françoise (an VIII), Julienne (1805-1813), Félix Arnaud (1806-1871, époux de Marie Josèphe Thérèse Kerbrat), Caroline Jeanne Victorine (1808-1838), Gabrielle Thomase (1810), Gatien François Honoré (1811-1811), Adrien Aimé Pélage (1811-1811), Jean Marie Julien (1813-1813), Marie Louise Françoise Yvonne (1816-1856, épouse de Yves Victor Daoulas)

Pour info, son fils Théodore sera officier au 26e Régiment de Ligne et sa fille Adélaïde sera religieuse au Sacré Cœur du Mans ...

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
 
Les médecins de Brasparts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les médecins de Brasparts
» Far de blé noir de Brasparts
» Le trésor disparu de Roc'h Braz en Brasparts
» Le blason de Brasparts
» Stage de la Fédération War Leur dédiée au Terroir de Brasparts St Rivoal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Brasparts :: Généralité :: Santé-
Sauter vers: