Le forum de Brasparts

Bienvenue sur le forum de Brasparts
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Sujets similaires
Derniers sujets
news

Partagez | 
 

 Pardon de Saint Michel de Brasparts.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Pardon de Saint Michel de Brasparts.   Mer 6 Mai - 11:59

Dimanche 22 mai, à 10h30, aura lieu le regroupement de l'ensemble Sant Mikêl Menez Are pour célébrer le Pardon de Saint-Michel de Brasparts.



La chapelle fut décidée en 1672 par autorisation de M. de Kermabon, sur demande des paroissiens de Brasparts, sous le nom de “St Michel archange sur la Motte de Cronon”. Le lieu était honoré de longue date, et procès avait été instruit devant notaire pour valider des miracles du Saint. Le Pape Innocent XI  avait signé une bulle portant indulgence aux futurs pèlerins.  

Louis Sizun (fabricque) et Michel Le Baraër (marguillier) lancèrent la construction de la chapelle et employèrent de nombreux Braspartiates : Jan Le Coz, charpentier, Yvon Bocer, couvreur de Cléden Poher, Louis Cozvas et Jan Kerforn, tailleurs de pierres, Yvon Put et Allain Cariou, charrons qui apportèrent de la terre sur la motte. L'année suivante, sous la responsabilité de Jan Le Coz, fabricque, et Jan Kerforn, marguillier, furent employés à l'intérieur de la chapelle Jan Le Bihan, charron, Louis Le Roy, serrurier, François Le Borgne, maréchal, Pierre Le Breiz, maçon, Jan Auffret, Michel Le Baraër, François Le Bras ...

Le seigneur de Kermabon qui fit don d'une fondation pour l'érection de la chapelle, avait pour armoiries « écartelé au 1 et 4 d'or à 3 fasces d'azur ». La chapelle fut consacrée le 29 septembre 1677, jour de la Saint-Michel.

Malgré la volonté du seigneur de Kermabon, possesseur du Menez, les terres qui ensèrent la chapelle restèrent pour partie à l'abbaye du Relecq, pour partie aux paysans qui venaient y travailler, et aux pâtres qui y gardaient leurs troupeaux, et ce jusque vers les années 1870. Le Menez Mikêl se trouve aujourd'hui sur le territoire de Saint Rivoal, érigée en commune en 1925.

La chapelle tomba en ruine pendant la période révolutionnaire. En 1806, le Recteur constate avec tristesse que la chapelle Saint-Michel est toujours en grande dévotion, mais en ruine, il n'y a plus que des pierres, que l'on songe à utiliser pour réparer les autres chapelles moins éprouvées ; mais la piété des paroissiens pour cet oratoire vénéré, au lieu d'en disperser les restes préféra les restaurer et, vers 1817, M. Abgrall, recteur de Brasparts, commença les démarches pour mener ce projet à bonne fin ; mais ayant été nommé curé de Pleyben sur les entrefaites, la municipalité de Brasparts elle-même s'adressa à Monseigneur pour obtenir l'autorisation de relever de ses ruines l'oratoire du mont Saint-Michel. Au mois de Juillet de l'année suivante, M. Le Bléas, recteur, demandait à Monseigneur l'autorisation de bénir la chapelle Saint-Michel relevée de ses ruines. La dépense n'avait pas excédé 2.554 francs.

En 1836, lorsque l'ancienne trève de Saint-Rivoal fut érigée en paroisse, il fut absolument spécifié que la chapelle Saint-Michel qui, par sa situation, semblait appartenir à Saint-Rivoal, demeurerait attachée à Brasparts, et c'est vers cette époque, 1835, que les paroissiens de Brasparts élevèrent autour de la chapelle, pour la protéger contre le vent, ces sortes de remparts de pierres amoncelées qu'on y voit encore vers 1903. Quant à la petite maison qui sert d'abri près de la chapelle, elle fut élevée en 1842 par les soins de M. Léon, recteur. Les dernières restaurations de la chapelle ont été exécutées par les soins de M. Duclos, recteur, sous la direction de M. l'abbé Abgrall, et grâce à la généreuse initiative de Mgr Lamarche, en 1892.

Plusieurs fois reconstruite (1821, 1892...) du fait de son exposition, parfois menacée d'abandon par les autorités, la chapelle reste un lieu de pélerinage emblématique pour les Braspartiates.

*****

Saint Michel, « qui ut Deus », « pareil à Dieu », est particulièrement vénéré à Brasparts. Sa statue est aujourd'hui scellée dans l'église paroissiale. Les armoiries de Saint Michel font partie des blasons peints dans le choeur de l'église (cf. forum de Brasparts, in “Education”).




A noter, au dessus de la porte principale, l'inscription: “YVES. LE COLLEOC, MERGUILLOU", "THOMAS BRONE: FABRIQUES 1674”. Il s'agit là des braspartiates qui étaient trésoriers de la fabricque Saint Michel archange lors de l'édification des murs. L'opération avait été initiée par Louis Sizun et Michel Le Barazer. Leur succèderont Jan Le Coz et Jan Kerforn (1673), Allain Thomas et Yves Bronnec (1674), Charles Chulou et Louis Le Guillou(1675), Anselme Sizun et Noël Riou (1676), Anselme Sizun et Yves Bronnec (1677), Allain Le ? et Guillaume Seven (1678), Jean Le Bourlez et Ollivier Le Dantec (1679), Mathieu et Jean Auffret (1680) ...


Kantik en henor da Zant Mikêl



Diskan:
Deuz ho troñ savet huel
Var lein Menez Are
Beillit varnomp, o Arc'hel santel
Beillit varnomp o pep mare.

Pa gredas Lusifer n'em zevel
Enep Doue, e lein an Ee,
Sant Mikêl, gant an Ele fidel,
A zifennas gwiriou Doue.

Pa oue laret ar c'homzou heuzus:
« Non serviam! Na blegin ket! »
Kerkent oue klevet: « Quis ut Deus? 
Par da Zoue n'eus deben ebet! »

Raktal ive an El gallouduz
A strink an diaoulou var ho fenn
Beteg donder an ifern spontuz,
En tan a zevo da viken.

Na kaer eo gwelet prins an Ele,
Gwisket evel eur brezellour!
He zorn nerzuz a zoug eur c'hleze;
He droad a flastr an enebour!

Hirio, siouaz! An drouk sperejou
Eo evel toret ho chaden.
O Sant Mikêl, deuz lein an envou,
En ho enep deut d'hon difen.

Goulennet evit ar vugale
Ma vint sentuz ha fur bepred;
Diouallet at yaouankiz ive
A enep skoueriou fall ar bed.

Beillet ouzpenn, o Arc'hel santel,
Var holl zoudarded hon arme,
Ma vint d'ho dever bepred fidel,
Tud birebech e peb doare.

Holl hon euz ezom euz ho sikpour,
Rag brezel a zo heb ehan;
Hon diouallet rag an enebour,
Dreist holl da heur hon tremenvan.



**********

Les dates du Pardon ont varié dans le temps: initialement fixé au premier dimanche qui suivait le 8 Mai et au dernier dimanche d'août, il fut célébré parfois en mars ou en juillet. Dès 1915, et pendant toute la durée de la première guerre mondiale, le Pardon eut un retentissement particulier, les pèlerins priant pour le retour de la Paix et des Soldats. Le cantique français joint a été composé à cette époque.




Cantique à Saint Michel.

Refrain:
Et dans les splendeurs éternelles
Lorsque ce chant retentira,
Le Chef des milices fidèles
D'un saint orgueil tressaillira
Qui ut Deus. (bis)

Qui ut Deus, c'est le cri de victoire
Qui fit jadis triompher Saint-Michel.
Répétons-le, car ce cri c'est la gloire.
Que de nos coeurs, il monte au ciel.

Quand autrefois notre France si chère,
Par ses ennemis se voyait déchirer,
Il inspirait une vierge guerrière,
Au nom de Dieu qui vint la délivrer.

Sur son drapeau, d'après son ordre même,
Se déployait l'image du Sauveur,
Pour affirmer sa royauté suprême
Et triompher au nom du Dieu vainqueur.

Regardez-le, Protecteur de la France,
Ce pauvre peuple encore si divisé,
Comme autrefois, reprenez sa défense,
Comme autrefois, il fait grande pitié.

L'Eglise, aussi, comme sa fille aînée,
Souffre aujourd'hui d'ineffables douleurs.
Beaucoup, hélas, l'ont presque abandonnée.
Vous, Saint Michel, aidez vos défenseurs.

Puis quand viendra cette heure si terrible
De nous armer pour les derniers combats
Oh, soyez là, tout près, Chef invincible
Pour rendre fort le coeur de vos soldats.

Vous combattrez à cette heure dernière,
Avec eux tous, pour leur gagner le ciel.
Que tous alors suivent votre bannière,
Et que pas un ne manque à votre appel.
Qui ut Deus.

***************

Après la guerre, un monument du souvenir fut étudié. Malheureusement, le site ne fut pas retenu, et ce fut celui de Sainte Anne d'Auray qui fut choisi.




Sources:
Comptes de la fabrique Saint Michel archange 1672-1705, archives départementales du Finistère (série 27 G 39 à 41)
Notice sur la commune de Brasparts de Mr le chanoine Abgrall
Eglise de Brasparts


Dernière édition par Patrice Ciréfice le Mar 14 Juil - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
laurent Mevel
posteur actif
posteur actif
avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Brasparts (Keryvarc'h)
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Pardon de Saint Michel de Brasparts.   Mer 6 Mai - 15:51

en effet l'ancien projet de construction ne ressemble pas du tout à ce qu'il y a aujourd'hui

dommage que le site n'est pas été retenu car il s'agissait d'un beau monument

_________________
Selon les derniers sondages 47% des statistiques sont fausses. 20/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ville-brasparts.forum-actif.net
Yvonne QUIMERC'H
mordu du forum
mordu du forum
avatar

Nombre de messages : 335
Localisation : BRASPARTS
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Pardon de Saint Michel de Brasparts   Mer 6 Mai - 20:24

Dommage que le monument du souvenir ne soit pas construit sur le Mont St Michel, quelle publicité pour Brasparts.
Il y a quelques années encore, régulièrement des parents de tout le Finistère dont les
enfants avaient la coqueluche, les amenaient prendre le bon air du Mont St Michel.
St Michel ferait-il des miracles?!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Ciréfice
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 3413
Localisation : Brasparts
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Pardon de Saint Michel de Brasparts.   Ven 7 Mai - 11:58



Le pardon de Saint Michel de Brasparts sera célébré dimanche 16 mai à 10h30 à la chapelle des bergers; l'occasion de retrouver un peu du charme des Pardons d'autrefois sur ce lieu magique qu'est le Menez Mikêl... en se rappelant que la chapelle qui y fut érigée le fut vraiment de la volonté des braspartiates !

Et puis pour compléter le propos concernant le monument qui avait été prévu après la Grande Guerre, voici le projet de M. Chaussepied, architecte, proposé en 1918







Les originaux de ces documents sont conservés à la médiathèque de Quimper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=padraig1
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pardon de Saint Michel de Brasparts.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pardon de Saint Michel de Brasparts.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pardon de Saint Michel de Brasparts.
» Traite du Mont Saint Michel - 03 novembre 1456
» ABC-JUMPING DAYS de la SAINT-MICHEL au 1er RCP 18/20 septembre 2015
» Triple mariage à Saint Rivoal (et Brasparts) en 1913 ...
» Pardon de Saint Sébastien le 28 août 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Brasparts :: vie pratique :: messes et pardons-
Sauter vers: